16/04/2017

Le souverainisme a le vent en poupe

Après le triomphe de l'UKIP en Angleterre qui lui a permis de se libérer de l'absurde Union européenne, on observe en France un développement des thèses souverainistes. La liberté des citoyens prend le pas sur les structures "mammouth" qui créent des dictatures mondialisées.

Dans le même temps, de plus en plus d'économistes (en particulier Stiglitz) critiquent la monnaie "euro" qui, au lieu de présenter un bénéfice pour les populations, se révèle destructrice de nos sociétés. En effet, les différences économiques entre l'Allemagne, la France et les pays du sud de l'Europe ne peuvent être gérées par une seule monnaie, ce qui relève du simple bon sens. La productivité est différente ainsi que le poids de l'Etat ou de l'industrie d'exportation.

Pourtant, la télévision suisse romande publie un reportage, relevant de la pure désinformation ou de l'ignorance la plus crasse, qui évoque la fin de la monnaie euro comme une catastrophe, quand bien même des économistes réputés estiment que ce serait une bénédiction. Les journalistes de la TV romande ont-ils lu ces économistes et savent-ils encore ce qu'est une information objective?

Les Suisses qui disposent d'une souveraineté, hélas limitée en raison des accords avec l'Union européenne, ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont. Ils devraient rejeter nettement cette tendance vers une allégeance à l'Union européenne, qui est vivement défendue par le PS, le PLR et le PDC. Il en va de notre survie.

Les Anglais ont fait preuve de courage et d'indépendance. Ils ne s'en portent que mieux malgré les menaces annoncées par la majorité des médias et des politiques. Les Suisses doivent résister et défendre leurs droits face à l'arrogance de l'Union européenne qui veut nous placer sous son joug.

La Suisse, Genève, les citoyens doivent défendre leurs droits. Le MCG travaille pour cela dans notre République genevoise et nous ne devons pas baisser les bras.

Rien n'est jamais donné. Rien n'est jamais gagné.

Le fait que les Français se réveillent à l'occasion de l'élection présidentielle, avec la présence de nombreux candidats critiques envers l'Europe ou anti-européens, doit nous donner espoir, même si la tradition jacobine et centralisatrice reste un lourd boulet à porter. L'Etat français ultra-centralisé est une aberration et sa réforme n'est, hélas, pas à l'ordre du jour. Il faut un modèle d'organisation tout à fait différent, avec un ensemble de micro-Etats souverains, aux antipodes de l'Union européenne. L'avenir sera dans la fédération de ces petits Etats à dimension humaine. Ce modèle que nous avons eu la chance de pouvoir conserver à Genève et en Suisse.

Ne liquidons pas cet héritage et défendons notre souveraineté menacée par l'Union européenne.

 

Commentaires

Notre souveraineté n'est pas menacé par l'UE, mais par la Russie, les USA, la Chine, etc... Ces pays décident beaucoup pour nous dans les domaines économiques, stratégiques. Même militairement, on dépend d'un autre pays.

La souveraineté de chaque pays européens passe par une Europe forte économique et militairement. Que la Russie soutiennent les mouvements souverainistes n'est pas un hasard.

Les souverainistes menacent l'indépendance européenne, donc de chaque pays européen. Des "traîtres" qui n'ont pas consciences de l'être.

Diviser pour régner, voilà ce qui se passe. Les souverainistes c'est l'arme des puissances pour affaiblir l'Europe.

Pour notre indépendance, c'est un renforcement de l'Europe que l'on a besoin.
La Suisse l'avait comprit au début du 19eme siècle, lorsque les cantons nations se sont fédérés autour de la Nation qu'on a appelé Suisse.

L'UE est appelé à être changé, surtout pas à disparaître.

Écrit par : motus | 16/04/2017

Cher confrère,

Te souvient-il de l'hystérie collective eurolâtre précédant le scrutin fédéral en 1992 ?

L'ensemble des media nous vantait à l'unisson "Le Grand Chambardement !"

https://www.rts.ch/archives/tv/information/grand-chambardement/

Parmi les thuriféraires les plus fanatiques: la SSR et ...L'Hebdo !

Le PLR et le PDC n'ont jamais fait acte de contrition. Les autres se taisent.

Rappel d'une époque où le slogan "Je suis un citoyen du monde" prévalait:

Pas moins de vingt émissions TSR en faveur de l'Espace Economique Européen (EEE)avaient été déversées sur le peuple avant le prétendu "Dimanche noir"...

Aux rares objecteurs qui se hasardaient à émettre le moindre doute sur la "construction européenne", les propagandistes rétorquaient: il ne s'agit pas d'une adhésion pleine et entière à l'Union européenne mais bien d'un simple rapprochement: " Un franc sur deux gagné par la Suisse provient de l'Europe. Mesdames et Messieurs,chers concitoyens, ne ratons pas cette AUBAINE :-) !

Le choeur antique des cabris reprenait à l'unisson: "Y aura plus de guerre en Europe ! Nous serons enfin tous frères ! "

Partout, la masse des endoctrinés hissait le drapeau européen ou pire: le drapeau ...mondial, celui du New World Order !

https://www.rts.ch/archives/tv/information/grand-chambardement/

Merci aux citoyens alémaniques, en particulier à l'UDC, d'avoir empêché la dissolution de la Suisse et de ses droits populaires dans une "construction européenne" d'origine occulte, parfaitement identifiée.

L'édifice utopique n'était au demeurant qu'un échafaudage bancal posé de guingois sur des sables mouvants.

Ne remuons pas le couteau dans la plaie mais félicitons-nous d'avoir échappé de justesse aux laminoirs de Bruxelles.

Et merci à toi pour ton "post" empreint de discernement.

Écrit par : Jacques-Andre WIDMER | 16/04/2017

Excellent billet !

Écrit par : lovejoie | 18/04/2017

Les commentaires sont fermés.