18/01/2016

Nouveau dérapage du maire de Saint-Julien

De nouveau, M. Antoine Vielliard, maire de la ville de Saint-Julien-en-Genevois et membre du conseil d’administration des TPG, se distingue par des propos inadmissibles à l’égard de notre système démocratique suisse.


En effet, cette personne a fait part de son opinion sur le réseau social Facebook, critiquant non seulement l’initiative déposée par le MCG relative à la dénonciation de l’accord franco-genevois de 1973 mais surtout notre démocratie directe et en particulier le droit d’initiative.
Dans son texte, M. Vielliard laisse à penser que le Peuple suisse vote la tête dans un sac, n’étant pas bien informé des sujets sur lesquels il se prononce. D’autre part, il se permet de critiquer la péréquation fiscale de solidarité entre les cantons.
Ces propos arrogants sont inadmissibles et démontrent à quel point il méprise nos institutions ; nous déplorons que l’argent versé par Genève à sa collectivité puisse être considéré comme un dû sans aucune reconnaissance. Le MCG dénonce catégoriquement ce genre d’attitude.
M. Vielliard au lieu de critiquer la Suisse ferait mieux de la remercier parce que lui et sa Ville profitent amplement de la prospérité et du dynamisme économique de notre pays.
Roger GOLAY, Président du MCG
Eric STAUFFER, Cofondateur du MCG
François BAERTSCHI, Secrétaire général du MCG

Commentaires

Monsieur Viellard est frustré de ne pas être suisse. Il cherche à s’immiscer dans les décisions politiques du pays qui suscite son admiration lui qui est dans son pays si loin du pouvoir là ou il s'exerce vraiment.

Écrit par : norbert maendly | 18/01/2016

On peut surtout questionner sa légitimité comme membre du conseil d'administration des TPG, et si je ne me trompe pas il est aussi impliqué dans les HUG (a confirmer)
Combien est il payé pour ça, qui a soutenu sa candidature, et au nom de quel principe ?

Écrit par : Eastwood | 19/01/2016

Ce M. Vieillard est pour le moins un sacré cumulard transfrontalier ! Il est vrai que son intérêt à lui, est de remplir le plus possible "sa gamelle" question d'en faire profiter ses amis de sa région, le cas échéant.

Dès lors, ses "boutades" contre les institutions suisses, en devraient faire réfléchir plus d'un dans ce Canton, et lui éviter de se déplacer pour des réunions des conseils d'administrations des TPG et HUG.

Question de lui laisser le temps de mieux s'occuper de ses administrés de sa région .

Écrit par : Exprof | 22/01/2016

Les commentaires sont fermés.