28/09/2014

Assurance-maladie: l'attrape-nigaud politique!

La votation de ce dimanche a été un véritable attrape-nigaud politique.

On a dit n'importe quoi. Prenons deux exemples révélateurs!

Premièrement, voici le refrain entendu dimanche soir lors d'un débat post-électoral sur l'assurance-maladie: nous ne pourrions intervenir que sur 5% c'est-à-dire les frais administratifs. Le 95% ne serait représenté que par les coûts de la santé.

C'est tout simplement faux. Dans les 95%, il y a autant de factures médicales que des pertes boursières, réserves financières, placements financiers, etc. Ce que les caisses-maladie nous cachent. Cessons de mentir!

On a pu voir sur Léman Bleu le président du PLR et un conseiller national UDC ainsi que, sur la TSR, une PLR vaudoise réciter la même leçon (apprise par coeur) de 5% de frais administratifs et 95% de coûts de la santé. Ce qui est résolument faux, n'importe quelle personne un peu informée et douée de raisonnement en conviendra.

Les mêmes contre-vérités ont été récitées par les opposants à la caisse publique à propos de la liberté. Liberté, j'écris ton nom.

Les opposants à la caisse publique ont argumenté que l'intiative enlèverait la liberté. Ces mêmes opposants cherchent sans relâche à enlever aux assurés la liberté de choisir leur médecin. Au contraire, la caisse publique permettra de garder la liberté de choix du médecin, raison pour laquelle tant de médecins informés défendent cette solution.

La liberté de choix du médecin et du soignant c'est la caisse publique, mais les affiches mensongères prétendent le contraire.

C'est pitoyable quand on voit une Genevoise âgée, rencontrée sur un stand électoral, qui croit sincèrement que la caisse publique ne lui permettra pas de choisir son médecin. Alors qu'elle garantira l'accès à tous les médecins.

Mentir de cette façon aux personnes âgées c'est moche.

Commentaires

"Dans les 95%, il y a autant de factures médicales que des pertes boursières, réserves financières, placements financiers, etc. Ce que les caisses-maladie nous cachent."

Et la publicité? Et les journaux d'"information"?

"On" a aussi dit qu'avec la suva, il n'y avait pas le libre choix du médecin. Faux. Lamentablement faux.

Écrit par : Johann | 28/09/2014

Trop dur la démocratie. Y sont pas gentils les gens.

Écrit par : René | 28/09/2014

La planète entière se moque du Suisse et de sa mentalité.
Augmentation des salaires minimum à 4'000,- francs par mois ? Non.
Augmentation des vacances à 6 semaines par année ? Non.
Diminution de la mensualité des primes d'assurance ? Non.

Les Suisses sont désormais vus à l'étranger comme un peuple de masochistes irréductibles !

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 29/09/2014

Bravo François.
Excellent blog.

Écrit par : Bertrand Buchs | 29/09/2014

C'est qui les nigauds? Les électeurs?

Écrit par : Rene | 29/09/2014

SUVA ?

Assurance accident, complémentaire accident perte de gain maladie, mais en aucun cas la SUVA est une caisse maladie!

Oui très mauvaise information.

Écrit par : plumenoire | 29/09/2014

Les commentaires sont fermés.