15/02/2014

Pitoyable manifestation contre la démocratie à Genève

Vendredi soir, quelques dizaines de jeunes endoctrinés ont frisé l'émeute et la violence à Genève.

Autrefois, on défilait pour la liberté et la démocratie.

Ces tristes individus, manipulés par les officines subventionnées de l'extrême-gauche, ont manifesté contre la liberté et la démocratie, c'est-à-dire contre le résultat démocratique du 9 février, un vote consacré à l'initiative démocratique et modérée contre l'immigration massive, qui va redonner à la Suisse et à Genève leur souveraineté.

Mobilisés contre la démocratie, contre les partis UDC et MCG, ces manifestants dictaturophiles démontrent combien la gauche est extrémiste et dangereuse pour nos institutions démocratiques, contrairement à ce que prétendent les médias eux-mêmes endoctrinés par ces idéologies anti-démocratiques.

Il convient de prendre au sérieux ces groupuscules ultra-minoritaires qui se sont développés grâce aux subventions de la Ville de Genève, qui soutient les groupes extrémistes pour garder le pouvoir dans les mains de la gauche.

Ce double jeu n'est plus supportable.

Le vrai fascisme et la dictature, ce sont les ennemis de la liberté qui ont tristement défilé vendredi 14 février.

Commentaires

C'est normal car la gauche, son travail, ce sont des idées foireuses sur le compte des contribuables et donc comme ils sont incapables d'être productifs ils veulent que ce soient les autres qui le fassent à leur place. Il est temps que notre pays retrouve ses droits et sa légitimité, nous ne sommes pas le pool emploi de l'Europe, car si on les écoute on sera 1 million de plus et la majorité passera en mains étrangères. Exclu. C'est voté. Respectons la voix du peuple.
Guy

Écrit par : leresche guy | 16/02/2014

Certes, la liberté d'opinion est une valeur cardinale de nos démocraties.
Les courants d'opinions, regroupant les forces actives, productrices, concernées par leur visions de la société se regroupent en partis politiques qui tentent d'orienter et d'organiser notre quotidien par les élections et les votations sectorielles.

Rien donc à voir avec ces quelques "jeunes" égarés qui beuglent et revendiquent une culture alternative et ceci aux frais du contribuables par le biais de subventions scandaleuses offertes par les Magistrats de gauches de la Ville de Genève.

Sortons de l'angélisme et examinons ce qu'est cette culture alternative, basées sur des lieux "auto-gérés" mais payés par les subventions, sur le rejet systématique de tout ce qui a construit et permis la progression de nos sociétés.

Le cancer, malheureusement, se développe dans nos corps et dans la société.

Dans nos corps, les progrès de la médecine tentent de le juguler.

Paradoxalement, en politique, certains offrent aux "métastases" les moyens de se développer...

Écrit par : Patrick Lussi | 16/02/2014

Entièrement d'accord avec votre analyse Monsieur Baertschi.Il est dommage et inacceptable que ces jeunes se comportent de la sorte.

Écrit par : jacques joray | 16/02/2014

Les commentaires sont fermés.