11/11/2013

L'extrême droite? Le socialisme...

Le lendemain d'élection déstabilise certains individus, surtout quand il y a l'émergence d'une nouvelle force et du MCG. J'ai connu le dénommé Cuénod quand, journaliste à Genève, il défendait becs et ongles la culpabilité du lampiste du casse du siècle (un communiste brésilien emprisonné qui a clamé pendant des années son innocence, innocence qui a finalement été reconnue par la justice). A l'époque, il s'était fait remarquer par sa complaisance envers le Palais de justice, puis par ses chroniques mi-amusantes mi-conformistes de la vie parisienne. Désolé, j'ai un autre tempérament et d'autres valeurs, puisque, pour moi, l'innocence n'a pas de parti et ne doit pas dépendre d'une fausse fidélité envers les institution. Elle n'est tout simplement pas négociable.

De cet ancien collègue, qui n'a pas toujours eu la lucidité suffisante (mais l'erreur est humaine), je découvre, sur un blog de la Tribune, la description qu'il fait du MCG, le qualifiant de parti d'extrême-droite, ce que le MCG n'est pas pour toute personne de bonne foi. C'est sans doute l'air de Paris qui ne réussit pas à certains.

Dans le même registre, je suis déçu d'avoir entendu dimanche dernier une personnalité intelligente, le président du Parti socialiste genevois, Romain de Sainte-Marie, que je respecte pour ses qualités humaines et politiques, traiter le MCG de parti d'extrême-droite. Il a certes la liberté d'exprimer son opinion mais j'en ferai de même en m'interrogeant sur les origines très troubles - pour ne pas dire moins - du socialisme qui fut parfois au 19e siècle l'acteur de liaisons dangereuses avec certaines formes très claires d'antisémitisme. Ne parlons pas du "national-socialisme", qui démontre très bien un cousinage idéologique entre socialisme et nazisme, qui est bien évidemment très éloigné de la ligne suivie par Romain de Sainte-Marie. C'est la raison principale qui m'a dissuadé de rejoindre à une époque ce parti.

A ce jeu, chacun - ou presque - peut traiter l'autre d'extrémiste.

Le MCG, né en 2005, ne dispose pas de ce passé que certaines personnalités de gauche nous attribuent, en oubliant leur propre histoire qu'ils ne connaissent pas.

Commentaires

l'excellent commentaire de votre collègue, le "Sénateur" Dimier au blog de Cuenod relève la même incohérence. Dommage car contrairement à vous, je trouve que M. Cuenod s'est plutôt bonifié durant son exil parisien.

Personne n'est parfait, la preuve les socialistes sont dirigés par St Marie!

Écrit par : simon durant | 12/11/2013

Les commentaires erronés portant sur nos élections cantonales font choux gras dans la presse étrangère, notamment dans www.lepoint.fr où le MCG fait figure de parti d'extrême droite. Les médias genevois sont responsables de propager une fausse image du MCG.

Écrit par : Myriade | 12/11/2013

Bravo François,
que ce soit de Suisse ou de France les partis de gauche comme de droite peuvent être rassemblés en Centre mou et ils s'étonne de trouver un parti à leur droite qui est tout simplement une droite normale. De m^me en France le FH n'est que la droite normale et Mélanchon la gauche normale.
Ainsi il est facile de taxer les autres d'extrêmes et de bavasser fessu pour ne défendre seulement que sa position et ses privilèges.
Charles

Écrit par : Carlos Zen | 12/11/2013

C'est bien connu, quand on n'a pas d'argument de fond, ni envie de vraiment débattre des idées, on traite l'autre d'extrême-droite ! mais la ficelle est devenue usée à force de tirer dessus et plus personne n'est dupe, heureusement.

Écrit par : uranus2011 | 12/11/2013

@Monsieur Baertschi voici un pamphlet :la liste des médicaments dits génériques va pouvoir valoriser sa liste avec un nouveau coupe faim naturel à trouver sous le mot Socialiste .Le seul capable de vous mener la vie dure avec risque malgré tout de stress très grave qui lui sans doute aura des effets secondaires à long terme sur la stérilité masculine.Les recherches sont encore en cours aussi n'en abusez surtout pas.
toute belle journée pour vous et encore bravo

Écrit par : lovsmeralda | 12/11/2013

Mais comment faites-vous pour être publié, HL, pétard et les autres chez Cuénod ? Si je dis le 1/10ème de ce que vous dites, mes commentaires passent à la poubelle...
Ce billet sur Poggia aura au moins eu l'intérêt de dévoiler la véritable nature de Cuénod. Pendant des années et des années, la Tribune de Genève a confié sa correspondance à un ultragauchiste, admirateur fanatique de François Hollande.
Lors de la campagne pour les présidentielles, Cuénod a écrit un billet dithyrambique sur Hollande après le meeting du Bourget. Il était totalement sous le charme de la gesticulation hystérique de ce bouffon ridicule qui a le poste de président de la France aujourd'hui. Grâce à une presse tenue par Cuénod et ses semblables. Merci Cuénod, pour tout le mal que tu as fait à la France.

Écrit par : Géo | 12/11/2013

Les commentaires sont fermés.