17/10/2013

EDS, stages bidons, auxiliaires exploités: la gauche esclavagiste!

En Ville de Genève et à Carouge, il y a de larges majorités de gauche dans les Conseils administratifs, avec comme conséquence pour les travailleurs des conditions catastrophiques, en particulier au niveau salarial. En ville des emplois sous-payés (EDS) ou des stages bidons se sont multipliés avec des salaires indécents, alors que Genève et Carouge regorgent de millions.

Dans le même temps, des frontaliers sont généreusement payés au plein tarif, en particulier à la piscine de Carouge ou dans des postes administratifs de la Ville.

Preuve est faite que la gauche est esclavagiste et qu'elle nous raconte des salades.

Nous avons affaire au pitoyable syndicat gauchiste SIT qui, au lieu de défendre les salariés, protège les frontaliers et s'attaque au MCG. Rappelons que plusieurs membres de notre mouvement ont été licenciés de manière scandaleuse par ce prétendu syndicat.

Le SIT, qui a soutenu ce système esclavagiste, a mobilisé les esclaves du Cyclotri (ramassage des déchets avec des vélos) et la gauche carougeoise découvre qu'il faut supprimer le système, par peur du scandale.

Pendant ce temps, les frontaliers prospèrent et piquent les emplois des Genevois.

Ce serait tellement plus simple d'utiliser la préférence cantonale pour attribuer des emplois décents à nos habitants et non pas créer des forçats du pédalage sous-payés.

L'esclavage a été supprimé au 19e siècle. La gauche genevoise l'a réinventé. Hélas.

Commentaires

@Monsieur Baertschi d'autres sont de votre avis car ce qui ressemble de plus en plus à une pandémie touche de nombreuses autres régions.La gauche doit boire une nouvelle boisson énergétisante,la lait Lobby's
.C'est le monde des glandeurs et glandus qui tueraient père et mère pour ne jamais avoir besoin de travailler .Et bizarrement on trouvera de nombreux jeunes de parents divorcés.
Dans cette catégorie de révoltés il y a ceux qui luttent au coté de la justice qui s'en font même un honneur,chat échaudé craint l'eau froide et les autres qui n'ont encore rien compris et s'imaginent qu'en tuant le moral des ouvriers les lobby's continueront à les protéger.
C'est qu'ils n'ont encore rien compris au système qui les a pris en otage car trop naifs pour s'apercevoir qu'ils sont des appâts et que de très gros chats jouent à la souri avec eux ni plus ni moins et comme le crocodile traversant la rivière celui -ci les laissera se noyer sous des pleurs comme pourquoi toujours nous? et ils finiront leur vie aux sociaux comme tout humain qui refuse de prendre sa propre vie en main .
c'est qu'à force de vivre dans le trou noir de leurs émotions ils espérent qu'en ayant créé un parti celui-ci en obligera d'autres mais en usant la force à les vivre aussi
toute belle journée pour vous et merci pour votre blog

Écrit par : lovsmeralda | 18/10/2013

Les commentaires sont fermés.