11/09/2013

Le MCG: ni facho ni gaucho, mais "localiste" !

Ce matin encore, on lit dans le courrier des lecteurs de la "Tribune" le papier délirant d'une militante d'extrême-gauche qui insulte le MCG et nos affiches placardées sur les bus. Il faudrait interdire le Mouvement Citoyens Genevois selon cette militante extrémiste qui veut protéger ces "pauvres" dealers qui ont le droit de vivre, et les mendiants... Quand donc ira-t-on les subventionner? C'est déjà fait me glisse-t-on avec l'association Mesenrom.

Cette digne émule de Staline pousse même les frontaliers à faire des émeutes sur Genève en opposition au MCG. Contrairement à cette lectrice, nous respectons sa vision de la République mais nous la combattons néanmoins. La liberté d'expression est sacrée pour nous, pas pour elle.

Elle nous compare à Maurras, penseur français qui était royaliste, ce que nous ne sommes pas, et à Le Pen, pour qui votent de nombreux frontaliers. Au MCG, nous sommes habitués aux âneries, mais là c'est le bouquet!

Il convient de remettre l'église au milieu du village, selon la formule consacrée.

Démocrate, le MCG ne peut être ni facho ni gaucho. C'est irréfutable.

Souvent les médias ou les analystes politiques traitent le MCG de parti "populiste", étant entendu que nous défendons de rendre le pouvoir aux citoyens, c'est-à-dire au Peuple. Tout parti qui s'en remet au Peuple, c'est-à-dire à une démocratie exigeante avec référendums et initiatives, devrait être décrit comme populiste.

L'identité du MCG peut mieux se décrire par le mot "localiste", qu'un de nos élus a utilisé l'autre jour. Notre ligne politique en atteste: Genève d'abord - priorité aux résidents genevois et aux citoyens suisses, etc.

Le MCG est clairement un parti "localiste" qui met en priorité le local et l'amélioration concrète de la vie des citoyens.

Souhaitons que l'expression fasse florès et que les analystes politiques réveillent un peu leur sens critique.

François Baertschi, Secrétaire général du MCG et Candidat au Grand Conseil

11:33 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Cette brave dame a raison!
Venons en aide à toute la misère du monde, éjectons du canton tous les contribuables (s'ils paient des impôts c'est que ce sont de sales riches), et remplissons Genève d'assistés.
Voilà une magnifique doctrine de salut terrestre!
Remercions cette apôtre de l'intelligence de sa clairvoyance!

Écrit par : Ronald Zacharias | 11/09/2013

Les commentaires sont fermés.