08/05/2013

Le MCG seul contre la barbarie

Une femme de 48 ans, des personnes de 80-90 ans se font agresser cruellement par un groupe de Roms. Attirés par la complaisance de la gauche et la mollesse des autres partis ou de la justice, ils ne se sont pas gênés. Seul le MCG s'est battu contre eux.


La Tribune relate une affaire sordide, qui passe au Tribunal: des personnes ordinaires sont agressées brutalement par des Roms, qui sont complaisamment encouragés à Genève:

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/j-mchoire-cassee-cotes-fracturees/story/12404801

C'est la suite des odieuses attaques dont nous avons été l'objet en 2011, quand le MCG a eu le courage de dénoncer cette dérive des pseudo-mendiants qui écument Genève, en se faisant critiquer de manière injuste. Je me souviens du regretté Soli Pardo, candidat MCG au Conseil administratif de la Ville, qui avait été la cible d'une série d'attaques sordide sur les affiches, attaques qui ne méritent que le mépris tant elles étaient basses.

Nous payons maintenant le prix de la lâcheté. Cette même lâcheté que certains défendent en prônant la faiblesse envers l'excès de frontaliers. A lire notamment sur les blogs de la Tribune.

Au Tribunal c'est l'heure de vérité: nous voyons le désastre de la politique menée en manière de mendicité. A l'origine, il y a une loi proposée par un parti gouvernemental, que ce même parti gouvernemental n'arrive pas à appliquer. Cette faiblesse est une aubaine pour ces malfrats venus massacrer de braves Genevois chez eux.

Il est déjà trop tard, pour réparer correctement ce délit.

D'ailleurs, les prévenus, logés dans des prisons grand luxe, n'ont pas le sentiment d'avoir commis un crime grave. Pourquoi se gêner? pensent-ils.

Le combat aujourd'hui est de se lever contre la barbarie qui nous empêche de vivre paisiblement, pour un humanisme fait de respect envers tous. Mais sans faiblesse.

Commentaires

où on vous demande quelles solutions le MCG propose:

barbarie organisée de gangs se finançant du vol à la tire par leurs jeunes non poursuivis, ciblant leurs victimes en terrasses, métros, supermarchés ou à domicile, les plus vulnérables: touristes ou personnes âgées,

aux yeux de toutes polices dans toutes capitales européennes.

barbarie de la mendicité de ces femmes avec nourrissons, toujours postées aux mêmes lieux
Gaillard-Annemasse: la police ne fait rien pour la protection des enfants-objets et au mieux va déloger une mère assise au sol avec bb sous la pluie, qui se lève et revient le temps que le véhicule de police s'éloigne.

Genève-Grand Genève: tournées de mendicité de ces bandes organisées comme le ferait une société de nettoyage de bureaux pour déposer et reprendre leurs équipes, avec ramassages des recettes des mendiants à heures agendées. Logeant en caravanes aux frontières sur lieux où aucune police française ne les dérange.

c'est le barbarisme de la complaisance du non-droit, de la non application des lois: et là le MCG peut aller plus loin

où les présidents de ces agences mille-feuilles du "Grand-Genève" se sont fait nommer pour se faire payer, pour toucher leurs jetons

non pas pour agir.

Écrit par : Pierre à feu | 08/05/2013

Celui qui a volé, volera, celui qui a tué, tuera à nouveau. Parmi ces personnes, figure un récidiviste. Sans aucun contrôle des personnes mal intentionnées qui entrent sur notre sol, ce fait divers n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan. Depuis quelques années notre pays est "pillé", nos habitants dépouillés, voire tabassés ou tués (voir d'autres faits divers qui font froid dans le dos). Qu'attendent nos autorités fédérales et cantonales pour se ressaisir et assurer la sécurité de nos habitants en prenant des mesures autrement sécuritaires politiquement correctes ?

Écrit par : Euridice | 09/05/2013

Sont-ils aussi défendus par mesemrom?

Écrit par : Mère-Grand | 09/05/2013

Les commentaires sont fermés.