18/11/2012

Le pseudo-scandale anti-MCG du Matin se dégonfle

A grand renfort de déclarations moralisatrices, le Matin a voulu clouer au pilori le député MCG Olivier Sauty, en l'accusant faussement de faire du commerce du sexe (sic). Le député a trouvé l'explication, qui prend sa source dans les pièges de Facebook, et le pseudo-scandale se dégonfle lamentablement. Jusqu'à maintenant, le Matin n'est pas près de reconnaître son erreur.


Vendredi soir, nous avons démontré la douce hypocrisie du Matin qui dénonce le site internet de la compagne d'un député MCG, en tentant tous les amalgames. Vendredi, nous nous étonnions de ce moralisme alors que le quotidien publie de pleines pages de pub financées par les "travailleuses" du sexe. Remercions ces dernières de contribuer économiquement à la diversité de la presse romande, même si elles subventionnent certains journalistes pudibonds et une douce hypocrisie.

Dimanche soir, le député Olivier Sauty nous révèle la vérité dans son blog. Il s'agit en fait d'une erreur informatique qui peut arriver à tous les utilisateurs de Facebook, ce qui est plus intéressant que les blablas moralisateurs du Matin. Mais ce dernier journal ne semble pas encore intéressé à faire son travail d'information utile, comme nous l'apprend Olivier Sauty, qui attend toujours une réponse à sa demande.

A-t-on peur de reconnaître que ce pseudo-coup journalistique a lamentablement foiré?

http://oliviersautydeputemcg.blog.tdg.ch/archive/2012/11/18/autopsie-d-un-buzz-qui-foire.html

Commentaires

"Il s'agit en fait d'une erreur informatique qui peut arriver à tous les utilisateurs de Facebook.."

Ah bon?

Écrit par : Kiki | 18/11/2012

Facebook est un objet dangereux comme tous les réseaux sociaux, qui peut amener à toutes les confusions.
Il suffit de lire le commentaire très intéressant du Préposé fédéral à la protection des données sur ce sujet.

Écrit par : François Baertschi | 18/11/2012

Les commentaires sont fermés.