13/03/2012

Honte au conseiller fédéral Schneider-Ammann!

Ce conseiller fédéral veut empêcher Genève de défendre les travailleurs genevois, ses entreprises et sa substance économique. Cet irresponsable, qui trône - hélas ¨- à Berne, veut interdire aux HUG d'exercer la préférence cantonale.

De quoi se mêle ce personnage qui se couche face aux baillis de Bruxelles? Il trahit une fois de plus le fédéralisme et la Suisse.


Il existait une règle aujourd'hui bien oubliée en Suisse. En une époque bénie où les cantons-villes n'imposaient pas aux cantons de montagne des pourcentages pour les résidences secondaires. Cela s'appelait le fédéralisme. Cette mesure intelligente a permis à la Suisse d'exister face à tous les dangers des temps depuis 1291.

Depuis 2005, le MCG se bat pour la Suisse et pour Genève.

Johann Schneider-Ammann suit la mode actuelle où chacun veut s'occuper de tout, en une période où le Conseil fédéral incapable de défendre nos intérêts à travers le monde - notamment pour la place financière - perd son temps à vouloir faire la leçon aux cantons.

Monsieur Schneider-Ammann, vous faites partie des destructeurs de la Suisse.

Alors que vous devriez applaudir les hôpitaux genevois qui ont enfin compris le danger d'avoir trois quarts de frontaliers dans les postes de chefs d'unité, alors que les HUG demandent juste une modération, alors que la France n'accepterait JAMAIS pareille invasion, vous, Monsieur, vous voulez brider Genève et ses institutions.

Etes-vous un naïf? Avez-vous seulement compris le début du problème?

Dans votre raisonnement - à supposer que l'on puisse appeler cela un raisonnement -, un travailleur résident à Genève est une marchandise comme une autre, comme un kilo d'aluminium.

Certes, les conseillers fédéraux n'ont pas toujours été, au cours de notre longue histoire, intelligents, mais il avaient le plus souvent une qualité qui vous fait défaut: le bon sens.

En intervenant stupidement à l'encontre des HUG, qui commencent à réaliser les dangers de l'ouverture sans limite sur l'Europe, vous êtes devenu un véritable fossoyeur de Genève et de la Suisse.

Les Genevois ne peuvent que déplorer votre politique irresponsable pour notre pays.

 

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/conseil-federal-refuse-discrimination-frontaliers/story/12793038

Commentaires

Hahahaha, pitoyable, à croire que tous les MCG sont vraiment idiots... décidément !
Cette préférence cantonale est inadmissible, faites vous une raison messieurs du ministère de la xénophobie...

Écrit par : Grégoire Barbey | 13/03/2012

Qu'il fait bon vivre à Berne où tout est tranquille, feutré, filtré ! M. Schneider Ammann fait preuve une fois de plus de son incompétence et M. Hodgers est décidément le fossoyeur de ses électeurs ! Ceux-ci s'en souviendront-ils lors des prochaines élections ? Que M. Hodgers aille chercher ses voix en France puisque manifestement il exhorte les frontaliers à faire recours contre leur hiérarchie !

Écrit par : GTI 16V | 13/03/2012

Merci Monsieur Baertschi.

Commentaire polémique fondé et exact dans ses arguments.

L'UDC intervient depuis toujours sur ce domaine, certes avec un angle d'attaque différent de vous.

Notre action vise, par nos représentants au Conseil National, à renégocier voire supprimer, pour le bien être de la classe moyenne, ces accords bilatéraux avec l'UE qui ne riment plus à rien.

Votre polémique vous incitera t elle à exiger, avec l'UDC, la renégociation de ces accords ?

Je pense que notre population l'appelle de ses voeux.

Écrit par : Le Plébéien | 13/03/2012

@Plébéien

La renégociation des accords bilatéraux avec l'Union européenne n'est pas la baguette magique.

Il faut affirmer une volonté. C'est ce que fait le MCG: défendre le Citoyen face aux constructions bureaucratiques de l'Union européenne et face à la globalisation qui détruit l'Humain.

Il convient d'affirmer les droits et devoirs du Citoyen. En somme, la souveraineté démocratique face à la dictature bureaucratique.

Écrit par : François Baertschi | 13/03/2012

Excellent billet M. Baertschi.

Même la France en vient maintenant à vouloir faire sauter les accords européens qui se révèlent être des arnaques pour les peuples qui les subissent.

Écrit par : anonyme | 13/03/2012

Evidemment une fois de plus, c’est le MCG qui a raison tout seul contre le reste du monde.
Ben voyons !

L’avenir est à la région franco-valdo-genevois et ceux qui ne l’ont pas encore compris auraient tout intérêt à être un peu plus lucide et clairvoyant.

Mais c’est vrai que c’est beaucoup demander à un parti comme le MCG qui se contente de se faire mousser en exploitant les frustrations des plus râleurs d’entre nous.

Écrit par : Vincent | 13/03/2012

Les commentaires sont fermés.