15/08/2011

Insécurité: l'impasse de la politique de gauche et du PLR! Genève devient la risée du monde

La politique menée par la gauche et la droite genevoises nous conduit dans une voie sans issue. En ouvrant le frontière. Vive l'ouverture tous azimuts irresponsable!  Quand nous dénoncions cette montée de la violence, on nous traitait de populistes. Certains découvrent cruellement la réalité. Même l'ONU nous critique.


Depuis des années, le MCG réclame une politique de fermeté. Mais surtout nous demandons un respect élémentaire envers ceux qui doivent mener cette politique. A force d'être critiqués et méprisés par une gauche caviar et une droite arrogante, la police se retrouve démotivée, ce qui est inacceptable.

Une personne âgée se fait agresser. Tout le monde s'en fiche. Un petit jeune, actif au PLR, se fait casser la figure et le choeur des pleureuses se réveille.

Il aurait mieux fait d'agir pour davantage de sécurité et de demander à son parti d'agir enfin, par exemple en suivant le MCG et sa ligne ferme pour davantage de sécurité. Mais le PLR a choisi la mollesse envers les délinquants. Hélas.

Un écologiste, plus connu pour son état éthylique, ce qui lui a valu d'être privé de buvette du Grand Conseil, se réveille enfin et aligne une série d'âneries - il est coutumier du fait - sur le site internet de la TDG. Il critique une fois de plus la police. Critique facile, surtout après l'apéro. Un double langage aussi: on crée le bordel et après on se plaint que personne ne vienne y mettre fin. C'est facile, trop facile. C'est surtout stupide, profondément stupide. Mais on a l'habitude avec le personnage.

Comme beaucoup de Genevois, il découvre que notre ville devient la risée du monde. Pensez donc! La mollesse envers les dealers, envers les réseaux mafieux de roms, envers les crimnels venus de France voisine, etc. Tout ceci se paie.

Maintenant, c'est l'ONU qui déconseille de sortir la nuit dans la ville de Genève. C'est l'addition du laxisme, de la politique hystérique anti-flic de certains milieux.

Depuis plus de cinq ans, le MCG se bat pour défendre la sécurité des citoyens. Et nous allons continuer à nous battre, contre la démagogie du PLR et de la gauche, qui favorisent objectivement l'insécurité et la violence par leur mollesse et leur lâcheté.

Le 23 octobre, donnez un signe fort en votant MCR-MCG (liste 12 au National) , les seuls qui permettent de changer la situation.

12:21 Publié dans Politique | Tags : politique | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Soyez rassurés habitants de Genève c'est toute la Suisse-Romande qui est la risée de l'Europe et cela ne date pas d'aujourd'hui,sans doute les écologiste ou pseudo devrait-on dire y sont-ils pour beaucoup!

Écrit par : lovsmeralda | 15/08/2011

Oui mais bon ... en gros vous dénoncez - comme d'hab - mais ne proposez rien du tout ...

Écrit par : djinius | 15/08/2011

Je suis persuadé que rien ne changera tant qu'il n'y a pas quelques morts provoqués par les voyous et, qu'à ce moment, Rochat demandera une réunion extraordinaire pour étudier les causes et les solutions ! Les salopards ont encore pas mal d'années devant eux avant que la classe (!) politique prenne des décisions. D'ici là, les organisations internationales auront quittés Genève pour d'autres villes plus sécuritaires ! A moins qu'un élu fasse les frais de ces salauds et termine son voyage au cimetière de Plainpalais réservé aux grands hommes et femmes de Genève ! Obsèques nationales pour qui ? Bientôt nous le saurons !

Écrit par : octave vairgebel | 15/08/2011

En matière de sécurité, les propositions du MCG sont nombreuses autant au Grand Conseil qu'au niveau municipal. L'une des plus importantes est de restaurer des frontières, qui ont été dégarnies par les partis gouvernementaux pour raisons d'économie (UDC) ou de mondialisation (gauche, PLR, PDC, etc.).

Le MCG est le seul parti à s'engager vraiment contre les lieux criminogènes (Usine, local d'injection ouvert à toute la région, etc.).

Nos propositions sont presque toujours balayées par les autres partis. On voit le résultat de cette politique politicienne idiote.

Écrit par : François Baertschi | 15/08/2011

Depuis des années, les résidents de Genève et les touristes constatent une détérioration de la sécurité. La suppression des contrôles aux frontières en est l’unique cause. Les auteurs de faits divers ne se font jamais pincer puisqu’ils fuient notre canton ou notre pays pour aller sévir ailleurs. Il y en a même qui reviennent ou qui, une fois au violon, sont libérés le lendemain. A ce triste constat, s’ajoute l’impossibilité d’expulser des criminels sans papiers. En 2000 déjà, de l’aveu de quelques représentants des forces de l’ordre, il n’était pas recommandé à une femme de se promener seule le soir après 22 h. Aujourd’hui, nombre d’habitants de Genève quittent le Canton pour s’établir ailleurs dans des zones un peu plus tranquilles, mais même dans ces endroits la hausse de la criminalité est observée du fait de la libre circulation de personnes qui viennent en Suisse pour piller nos biens, mettre en danger nos vies, accessoirement bénéficier de nos systèmes de santé. Il n’y a qu’à retracer les faits divers survenus depuis 2000, les faits parlent d’eux-mêmes.

Écrit par : Bigbang | 15/08/2011

Les commentaires sont fermés.