21/04/2011

L'omerta profite au Parti libéral

Une procureure libérale est éjectée du Palais de Justice. On cache son appartenance politique - le parti libéral - et son nom alors qu'il s'agit d'une personnalité publique. Qui le serait moins qu'un magistrat? C'est curieux comme la protection de la sphère privée est à géométrie variable. Le MCG n'a jamais droit à ces traitements de faveur. Deux poids, deux mesures...


La presse nous apprend qu'une procureure vient d'être éjectée du Palais de justice pour avoir camouflé 60'000 francs de dettes. En effet, elle a présenté une attestation de non-poursuite de Genève en oubliant d'indiquer qu'elle faisait l'objet de poursuite pour un montant de 60'000 francs dans un autre canton.

Cette magistrate masquée est affiliée au Parti libéral, Parti qui n'a jamais manqué une occasion de s'occuper de la situation personnelle d'un élu MCG, sur la base d'un dossier d'ailleurs inexact et mal mis à jour. Il est certain que tous les moyens sont bons pour faire taire les personnes qui dérangent et dénoncent ce qui ne va pas dans notre République. Ces procédés minables déconsidèrent ceux qui les utilisent.

En page 10 du Matin de ce 21 avril, un article est consacré à cette procureure libérale - dont on cache l'appartenance politique - avec la mention de la première lettre de son nom R., comme si elle avait commis un crime. En page 3 de ce même Matin, avec force photos et titres accrocheurs, on découvre l'affaire Hainard, qui est vide comme une bauderuche, avec une hypocrisie vraiment incroyable. On sait bien qu'à Neuchâtel il faut avoir sa carte du parti socialiste ou du PLR pour espérer avoir des postes enviés dans l'administration publique (vive le copinage instauré au niveau d'une institution), et nous découvrons que le brave Frédéric, pourchassé par tous les partis, a eu le tort d'avoir une maîtresse. Et que fait-on de sa vie privée? Rien. Peut-être est-il trop franc et, finalement, moins tordu que les autres? Mais disons-lui bravo de ne pas entrer dans le politiquement correct et d'oser parler. Pourquoi parle-t-on tant de sa vie privée, qui n'intéresse que lui et si peu d'autres personnalités?

La réponse est simple: on veut éliminer les gêneurs!

Commentaires

Grâce au journal "Le Matin2, on sait que son nom de famille commence par un R.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 21/04/2011

Cathy de son prénom. Pour le nom voir la liste officielle des magistrats.

Écrit par : CEDH | 25/04/2011

Les commentaires sont fermés.